COVID-19 et mesures gouvernementales

  • Accueil
  • /
  • COVID-19 et mesures gouvernementales
COVID-19 et mesures gouvernementales
18 Apr 2021

COVID-19 et mesures gouvernementales

La Côte d’Ivoire à l’instar de la quasi-totalité des pays du monde n’a pas échappé au virus du COVID-19. A ce jour (15/04/2020), la Côte d’Ivoire compte, officiellement, 638 cas confirmés dont 114 guéris et 6 décès. 

Face à la propagation du virus – confirmée par le nombre, sans cesse, croissant des cas confirmés – le gouvernement ivoirien a pris une série de mesures visant à lutter contre le virus. Il s’agit du « Plan de riposte à la pandémie de coronavirus » d’un montant de 150 millions d’euros[1].

Le plan ivoirien de riposte contre la pandémie du coronavirus vise à maintenir les populations ivoiriennes à l’abri des contaminations à travers la sensibilisation et l’équipement des établissements hospitaliers. En effet, comme le rappel Jeune Afrique, le plan du gouvernement n’est pas de créer un hôpital dédié mais de s’appuyer sur l’existant avec un système d’annexes en préfabriqué[2].

Dans le même ordre d’idée, le gouvernement ivoirien a pris plusieurs mesures qui concourent à la mise en œuvre de son plan de riposte sanitaire[3]. Il s’agit de la suppression temporaire du paiement de certains impôts, l’exonération totale ou la réduction partielle d’impôts et de taxes de l’admission en charge des frais engagés dans la lutte contre le COVID-19 (approvisionnement en médicaments et matériels de protection).

Le Conseil National de Sécurité a décidé de rendre le port du masque obligatoire à Abidjan qui concentre 97% des cas de contamination du pays[4]. Une stratégie de dépistage est en cours depuis plusieurs jours maintenant. Elle consistera, en effet, à la mise en place progressive de centres de prélèvements de proximité – dont 9 prévu pour fin avril, sur un total de 45 – sur l’ensemble du territoire national. A ce jour, un confinement obligatoire, à domicile, des personnes fragiles a été décidé par les autorités ivoiriennes.

 

Par ailleurs, un fonds de solidarité d’une dotation initiale de 20 milliards de FCFA vise, essentiellement, les populations vulnérables à qui il sera distribué des vivres et non vivres. L’industrie pharmaceutique nationale a été mobilisée pour la production de médicaments tandis que d’autres sont mobilisés pour la fabrication de masques destinés à l’usage des populations.

Toutes les mesures prises par les autorités ivoiriennes sont à féliciter et à encourager. Mais face à la situation, de plus en plus préoccupante et vu la courbe ascendante du nombre de contamination, un grand effort devra être consenti par la population ivoirienne.

Il s’agit, avant tout, du respect scrupuleux des mesures barrières observables dans presque tous les pays du monde touchés par le Covid-19. Au-delà, du respect des mesures barrières, il faudra une union nationale face à cet ennemi invisible et un élan de solidarité pour endiguer les effets de cette crise sanitaire sur la vie des populations. La meilleure option reste, néanmoins, le respect des mesures sanitaires prises par les autorités associé aux actions citoyennes d’appui. Concernant ce dernier point, l’ingéniosité légendaire des ivoiriens devra se mettre au service du combat de tous contre le Covid-19.

Références

  1. ^ Cf. Discours du Président de la République ivoirienne, Alassane Ouattara, du lundi 23 mars 2020.
  2. ^ Baudelaire Mieu, «Coronavirus : comment la Côte d’Ivoire se prépare à affronter le pic épidémique », Article de presse Jeune Afrique, 31 mars 2020, Cf. https://www.jeuneafrique.com/918527/societe/coronavirus-comment-la-cote-divoire-se-prepare-a-affronter-le-pic-epidemique/
  3. ^ Cf. Communiqué du Conseil des ministre du mercredi 08 avril 2020, Cf. http://www.gouv.ci/_conseil-ministre.php
  4. ^ Op.cit., Baudelaire Mieu.

  • As-tu aimé cette publication? Partager sur: